climate-change_white_icon.svg
DES CHEFS DE FILE EN MATIÈRE DE CLIMAT

Réduire les émissions de gaz à effet de serre et s’adapter à un climat en évolution

Les villes du Canada font partie des premiers gouvernements au monde à avoir pris acte officiellement des changements climatiques. Les villes ont exercé un leadership actif en diminuant les émissions de gaz à effet de serre (GES) et en atténuant les risques liés aux changements climatiques.  Les villes canadiennes innovent pour nous assurer un avenir durable, travaillant par le fait même à l’atteinte des cibles nationales et internationales de réduction de GES.

Les villes ont toujours préparé des plans en cas de conditions météorologiques ne survenant qu'une fois par siècle, mais maintenant, ces cas surviennent de plus en plus régulièrement. Les inondations de Calgary, les tempêtes de verglas de Toronto, et les sécheresses de la région de Vancouver obligent les familles à se déplacer, détruisent les propriétés et perturbent considérablement l'activité économique.  

Les maires des grandes villes de la FCM sont à l’avant-garde de la lutte contre les changements climatiques depuis des décennies, ne cessant d’investir dans des techniques écoénergétiques, dans l’énergie renouvelable et dans des infrastructures vertes de transport. Les villes sont aussi des chefs de file en adaptation climatique, sachant évaluer les risques et corriger les vulnérabilités – et accroissant ainsi la résilience du Canada.

 

Plus que jamais, les villes ont un rôle clé à jouer dans la lutte aux changements climatiques, et les cibles fixées par les gouvernements nationaux ne pourront être atteintes sans la contribution de celles-ci. Les villes font parties intégrantes de la solution car elles peuvent entreprendre des actions concrètes qui auront des impacts et permettront d'atteindre les cibles nationales. 

Round_Mayor_Denis-Coderre.png Maire de Montréal Denis Coderre
Faits en bref
Environ 50%
Le pourcentage d'émissions de GES au Canada sur lesquelles les gouvernements locaux peuvent agir.
Entre
20 et 55 mégatonnes
Les réductions de GES que les villes et collectivités du Canada ont le pouvoir de réaliser grâce à des technologies et des stratégies éprouvées. 
5 milliards de dollars
Le coût annuel des répercussions des conditions climatiques extrêmes d'ici 2020. Ce chiffre grimpera à
43 milliards de dollars par année
d'ici
2050.
9 dollars - 38 dollars
La somme économisée en réparation de futurs dommages pour chaque dollar investi aujourd'hui dans des mesures d'adaptation aux changements climatiques.  

UN LEADERSHIP DE TERRAIN Voir toutes les études de cas

Repenser les déchets, réduire les emissions

Études de cas - Changements climatiquesSurrey

En savoir plus

Amélioration de la performance énergétique des bâtiments résidentiels

Études de cas - Changements climatiquesToronto

En savoir plus

Ville solaire

Études de cas - Changements climatiquesHalifax

En savoir plus

Un plan communitaire de réduire les émissions

Études de cas - changements climatiquesHamilton

En savoir plus

Impliquez-vous

EN SAVOIR PLUS